Unix, *BSD, Linux, Debian, Ubuntu, Gentoo, Suze, RedHat, Mandrake, Mandriva

 Charge moyenne sur 1mn : 0.57 Charge moyenne sur 5mn : 0.81 Charge moyenne sur 15mn : 0.90


GNU / Linux is Freedom.

GNU / Linux is a free, cross-platform operating system the result of the efforts of multiple projects working together over the Internet. GNU / Linux can run most models of existing computers, from supercomputers to embedded systems to embedded systems. servers and personal computers.





Site user blocks : Account info / user rights / summary

Identify yourself

Authenticate with your ZW3B account and take advantage of member services.

Username :
Password :
  
  

Trucs et astuces

Divers trucs et astuces de l'environnement GNU/Linux.

Informations :

Dates
  • Publish : : 2008
  • Modification : Monday 22 april 2013

  • 1812 views

Share :

Commandes de base

ls liste ce qui se trouve dans un répertoire. Par exemple : ls -la /home/user (liste les fichiers/dossiers et ceux cachés).

cd permet de rentrer dans un répertoire. Par exemple cd /home/ (se rendre dans le répertoire /home).

cp permet de copier un fichier ou un répertoire. Par exemple cp /home/user/file.txt /home/user/file-copy.txt ou cp -r /home/user/folder/ /home/user/folder-copy/.

mv permet de déplacer un fichier ou un répertoire. Par exemple mv /home/user/file.txt /home/user/file-move.txt ou mv /home/user/folder/ /home/user/folder-move/.

rmdir permet de suprimer un répertoire vide. Par exemple rmdir /home/user/folder-move/.

rm permet de suprimer un fichier ou un répertoire non vide (option -rf récursive et force).

Quel est le système ?

uname ou echo $OSTYPE affiche le nom du système d'exploitation.

uname -a affiche diverses informations système (nom du SE, version, microprocesseur ...).

arch ou uname -m affiche le type du microprocesseur.

cat /proc/cpuinfo affiche des informations sur le microprocesseur (type, fréquence, cache ...).

Notes : les informations recueillies avec uname -a peuvent aussi être obtenues avec certaines variables système : echo $OSTYPE $BASH $BASH_VERSION etc.

Depuis combien de temps ce shell est-il actif ?

uptime affiche l'heure, la durée d'activité du système, le nombre d'utilisateurs ...

echo $SECONDS affiche la durée d'activité du shell courant en secondes.

echo $[$SECONDS/3600]h $[($SECONDS%3600)/60]mn $[$SECONDS%60]s affiche cette durée en heures, minutes et secondes.

Notes : bash ne connaît que les entiers et donc que les divisions euclidiennes, / permet d'en obtenir le quotient et % d'en obtenir le reste (ou modulo). Chaque fois que vous changez de terminal, ouvrez un nouvel xterm ou faites un su, celui-ci correspond à un nouveau (sous)shell, sa variable SECONDS est donc alors à 0. Pour savoir depuis combien de temps vous êtes sous Linux, revenez à votre console de login ; pour savoir depuis quand le système est actif, utilisez uptime.

Qu'en est-il des disques, de la mémoire, du microprocesseur ?

mount affiche la liste des disques montés.
mount -a monte la liste des disques/partitions configurés dans le fichier /etc/fstab
mount -t ext3 /dev/sdb1 /mnt/share monte la partition 1 (formaté en Linux EXT3) du disque b dans le répertoire /mnt/share

Si la commande umount -f 10.106.42.2:/home/share vous retourne umount.nfs4: /home/share: device is busy vous pouvez utiliser le démontage paresseux avec l'option -l (lazy umount) :

Script avec 1 ligne

001umount 10.106.42.2:/home/alibaba -l

Utiliser la commande lsof | grep '/home/share' pour visualiser les fichiers ouverts.

df -ah affiche au format humain l'espace total, occupé, libre sur tous les disques.

du -sh affiche au format humain l'espace total d'un répoertoire. Par exempel : du -sh /home/user/.

free ou cat /proc/meminfo affiche des informations sur la mémoire (totale, libre, swap ...).

vmstat affiche les statistiques sur la mémoire virtuelle.

top affiche et permet d'observer en temps réel l'activité de la mémoire et du microprocesseur. Notes : la touche q permet de quitter la commande top.

Quelles sont et que signifient les variables système ?

$ TAB affiche les noms des principales variables système.

help variables | more affiche page par page la définition des principales variables système.

Notes : les noms des variables système sont généralement écrits en majuscules. A chacune de ces variables correspond une question et une réponse, quelques unes seulement ont été formulées à divers endroits dans cette page.

Que contiennent ces variables système ?

echo $NOM_VARIABLE affiche le contenu de NOM_VARIABLE.

echo $USER affiche le nom de l'utilisateur en cours.

echo $PS1 affiche la chaîne de caractères définissant le prompt.

printenv | more affiche page par page l'environnement.

set | more affiche page par page le contenu des principales variables système.

Notes : vous pouvez bien sûr modifier le prompt PS1="chaîne de caractères". Pour rendre cette modification générale et durable, il faut utiliser le fichier /etc/bashrc (nécessite d'être root).

Qui suis-je et qui est ou était connecté au système ?

id nom_utilisateur affiche les identifications de nom_utilisateur.

id affiche vos identifications : UID, GDI, groupes.

who am i affiche vos coordonnées dans le système.

pwd affiche le répertoire où vous vous trouvez.

who -H affiche avec une entête des informations (nom de login, console ... ) sur les utilisateurs connectés.

w affiche qui est connecté (who -H) et aussi ce qu'il fait.

last -n 12 affiche la liste des 12 dernières connexions.

Notes : la commande who am i ne fonctionne pas toujours sous xterm, dans ce cas entrez whoami mais vous n'obtiendrez que votre nom de login. De nombreuses commandes permettent d'obtenir une partie des renseignements évoqués ci-dessus, leurs noms parlent d'eux-mêmes : logname, users, groups ...

Quelles sont la date et l'heure ?

date affiche la date et l'heure.

date +%x affiche seulement la date au format jj.mm.aaaa.

date +%X affiche uniquement l'heure au format hh:mm:ss.

cal affiche un calendrier du mois en cours.

cal 2010 affiche le calendrier de l'an 2010, etc.

Modifier la date :

date +%Y%m%d -s "20141021".

Modifier l'heure :

date +%T -s "11:20:00".

Modifier le fuseau horaire :

La commande dpkg-reconfigure tzdata modifie le fichier /etc/timezone.

Calculatrice en mode console

echo 12*3.02 | bc -l calcul correct, arrive bien à multiplier avec la virgule, retourne 36.24.

echo 145/8*456 | bc -l calcul correct, retourne 8265.00000000000000000000

A ne pas utiliser : echo $((145/8*456) mauvais calcul, retourne 8208 !!

Screensaver sécurisé pour ma console

Vous sortez pour la pause déjeuner et ne voulez pas que tous vos collègues accèdent à votre poste ; Lancer cmatrix comme écran de veille de vos consoles et vlock s'occupe de bloquer votre machine.
Créer l'alias lock qui executera votre commande de mise en pause déjeuner ^^

Script avec 2 lignes

001alias lock='cmatrix -saB -u 4 -C green && vlock'
002lock

Désactivé la mise en veille à la fermeture du capot

Pour que le couvercle (Lid) ne soit plus pris en compte, il faut :

Editer le fichier vim /etc/systemd/logind.conf et activer la ligne HandleLidSwitch=suspend en HandleLidSwitch=ignore

Linux command mail closed mail + send with dot do not working

Lorsque que l'on souhaite envoyer un mail depuis la console linux, il s'avère des fois que le . (dot) de terminaison de fin de mail ne fonctionne pas - Il faut utiliser la combinaison des touches CTRL+D. Plus d'infos..

Ajouter / Suppprimer un script de démarage

Sous débian et Ubuntu (et ses variantes) :

  • Il faut un fichier en execution dans le répertoire /etc/init.d/
  • Lancer la commande update-rc.d suivit dit nom du fichier executable suivit du level de démarage

Ajouter un service au démarage

Il existe donc 6 runlevel sous Debian GNU/Linux:

  • Le runlevel 0 correspond à l'arrêt du système
  • Le runlevel 1 correspond au démarrage single-user
  • Le runlevel 2 correspond mode de démarrage normal
  • Les runlevels 3-5 correspondent à des modes de démarrage que l'on peut se configurer
  • Le runlevel 6 correspond au redémarrage

Les runlevel sont des niveaux constitués d'un ensemble de liens situés dans les répertoires /etc/rcX.d/ (X=runlevel) qui pointent vers les scripts situés dans /etc/init.d/
Ces liens sont de la forme Xnnmon_script ce qui pointe vers /etc/init.d/mon_script

  • X= S ou K, où S (start) passe le paramètre start au script mon_script et K (kill) passe le paramètre stop
    Si il n'y a pas de paramètres, le script est tout simplement executé que ca soit S ou K
  • nn= numéro correspondant à la priorité de démarrage dans le runlevel.
    Les numéros les plus petits sont démarrés en premiers.

Tous les scripts dont le lien commence par K sont executés en premier, ensuite vient les scripts dont le lien commence par S.

Script avec 1 ligne

001update-rc.d apache defaults

Ici on déclare un runlevel de 10 au lieu de 20 (par default)

Script avec 1 ligne

001update-rc.d firewall start 10 1 2 3 4 5 . stop 10 0 6 .

Supprimer le service du démarage

Script avec 1 ligne

001update-rc.d -f apache remove

La commande update-rc.d permet de gérer les différents runlevel (mais on peut également créer les liens "à la main")....

Clé d'authentification de dépots APT - Erreur GPG : NO PUBKEY

Si vous avez une erreur de type gpg: failed to start the dirmngr '/usr/bin/dirmngr': et cela depuis debian stretch en gros. Il faut simplement installer le paquet dirmngr.

Les serveurs (non exhaustif) :

  • pgpkeys.mit.edu
  • keyserver.ubuntu.com

Script avec 2 lignes

001gpg --keyserver pgpkeys.mit.edu --recv-key 01234567
002gpg -a --export 01234567 | apt-key add - 

Enregistrer les entrées et sorties d'écran :

Pour stopper l'enregistrement taper exit.

Script avec 1 ligne

001script -f mon_fichier

Pour voir en temps réel l'enregistrement :

Script avec 1 ligne

001tail -f mon_fichier

Installer KDE sous Debian

On se dit souvent, que c'est compliquer d'installer KDE sur une install minimum... mais en s'y plongeant de plus près...

On pourait installer les dépendances de KDE (ou bien) :

Script avec 1 ligne

001apt-get build-dep kdebase-bin

On installe :

Script avec 2 lignes

001apt-get install kdebase-bin kdemultimedia
002apt-get install x-window-system-core

kdebase-bin : Le strict minimum pour faire tourner votre environnement sous KDE.
kdemultimedia : Des applications multimédia incluant le support pour les CD, les MP3, les DVD, l'enregistrement du son et de la vidéo.
kdeadmin : Outils administratifs KDE tels que KCron (planificateur de tâches), KUser (gestion des utilisateurs) et KDat (gestion des sauvegardes).
kdeartwork : Diverses composantes à caractère artistique telles que des écrans de veille et des thèmes. Consultez www.kde-artists.org pour ce qui a trait à l'art et à KDE.

Installer les packages selon votre langue (ex: kde-l10n-en ou la version actuelle)

Script avec 1 ligne

001apt-get install kde-l10n-fr

Installer les librairies et les utilitaires

Script avec 1 ligne

001apt-get install kdelibs arts fontconfig

Installer un Display Manager (window manager) xdm, kdm, gdm, blackbox, fluxbox... :

Script avec 1 ligne

001apt-get install kdm

Installer des applications externes :

Script avec 2 lignes

001apt-get install koffice koffice-l10n-fr koffice-libs
002apt-get install k3b kaffeine kaffeine-mozilla xmms

koffice est la Suite Office complète de KDE.
k3b est un utilitaire de gravure de CD/DVD complet.
kaffeine est un lecteur multimédia pour KDE.
xmms est un player audio, vidéo.

Re-configurer Xorg :

Script avec 1 ligne

001dpkg-reconfigure xserver-xorg

<< Commandes BG - FG - JOBS

Utiliser GREP pour retrouver une chaine de caractères >>






Translate this page with Google

Author of the page

ZW3B

ZW3B

  • Firstname : The Web
  • Lastname : : Master
  • Arrived on tuesday 09 august 2011 (2011/08/09 00:00)
    10 years activity !

Firefox Nighlty

Our friends from Framasoft are interested in Mozilla and asked them questions about Nightly: Firefox Night-club, free entry !






Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

ipv6 ready