Mode console (BASH/SH), mode graphique (XFree86, X.Org, Xgl)

 Charge moyenne sur 1mn : 0.54 Charge moyenne sur 5mn : 0.52 Charge moyenne sur 15mn : 0.45


Blocs utilisateurs du site : Infos du compte / droits utilisateurs / récapitulatif

Identifiez-vous

Authentifiez-vous avec votre compte ZW3B et profitez des services membres.

Identifiant :
Mot de passe :
  
  

Travailler sur vos disques dur : Partionnement, resize, mount, parted, mdadm, mke2fs

Commandes fdisk, cfdisk, parted, mdadm, mke2fs, mkswap, qemu-img.

Informations

Dates
  • Publication : Mercredi 11 mars 2020
  • Modification : Mercredi 11 mars 2020

Je vais mettre en vrac quelques informations utiles pour travailler sur les diques dur (ainsi que sur des disque dur de plus de 2 teras).

Commandes fdisk, cfdisk, parted, mdadm, qemu-img.

Comment connaître l'UUID des partitions du disque dur et configuer le fichier /etc/fstab pour que nos partitions soient montées au démarage.

blkid retourne :

/dev/sda1: UUID="8827f8a1-4996-4f7a-9f7a-6b7f341957fa" TYPE="ext4" PARTUUID="8b6e76f5-01"
/dev/sda2: UUID="6c84575f-51eb-4c65-9e08-5fa988ff3e0a" TYPE="swap" PARTUUID="8b6e76f5-02"
/dev/sda3: UUID="3979b00a-2019-438f-9754-040a8eb5c196" TYPE="ext4" PARTUUID="8b6e76f5-03"
/dev/sda4: PARTUUID="8b6e76f5-04"

Pour partitionner un disque dur

On peut utiliser la commande cfdisk /dev/sda ; N'oubliez pas une fois vos partitions crées d'écrire la table des partitions en cliquant sur [ Write ]
Ou utiliser la commande fdisk :

fdisk /dev/sda

Bienvenue dans fdisk (util-linux 2.33.1).
Les modifications resteront en mémoire jusqu'à écriture.
Soyez prudent avant d'utiliser la commande d'écriture.

Commande (m pour l'aide) : m

Aide :

  DOS (secteur d'amorçage)
   a   modifier un indicateur d'amorçage
   b   éditer l'étiquette BSD imbriquée du disque
   c   modifier l'indicateur de compatibilité DOS

  Générique
   d   supprimer une partition
   F   afficher l'espace libre non partitionné
   l   afficher les types de partitions connues
   n   ajouter une nouvelle partition
   p   afficher la table de partitions
   t   modifier le type d'une partition
   v   vérifier la table de partitions
   i   Afficher des renseignements sur la partition

  Autre
   m   afficher ce menu
   u   modifier les unités d'affichage et de saisie
   x   fonctions avancées (réservées aux spécialistes)

  Script
   I   chargement de l'agencement à partir du fichier de script sfdisk
   O   sauvegarde de l'agencement vers le fichier de script sfdisk

  Sauvegarder et quitter
   w   écrire la table sur le disque et quitter
   q   quitter sans enregistrer les modifications

  Créer une nouvelle étiquette
   g   créer une nouvelle table vide de partitions GPT
   G   créer une nouvelle table vide de partitions SGI (IRIX)
   o   créer une nouvelle table vide de partitions DOS
   s   créer une nouvelle table vide de partitions Sun


Commande (m pour l'aide) : p
Disque /dev/sda : 2 TiB, 2147483648000 octets, 4194304000 secteurs
Modèle de disque : QEMU HARDDISK
Unités : secteur de 1 × 512 = 512 octets
Taille de secteur (logique / physique) : 512 octets / 512 octets
taille d'E/S (minimale / optimale) : 512 octets / 512 octets
Type d'étiquette de disque : dos
Identifiant de disque : 0x8b6e76f5

Périphérique Amorçage     Début        Fin   Secteurs Taille Id Type
/dev/sda1    *             2048  156250111  156248064  74,5G 83 Linux
/dev/sda2             156250112  171874303   15624192   7,5G 82 partition d'échange Linux / Solaris
/dev/sda3             171874304  209713151   37838848    18G 83 Linux
/dev/sda4             209713152 4194303999 3984590848   1,9T 83 Linux

Commande (m pour l'aide) : 

Puis d pour delete, n pour ajouter une partion et n'oubliez pas d'ajouter le secteur d'amorçage a et d'écrire la table de partion avec w

Formater en SWAP (mémoire virtuelle)

La mémoire virtuelle ou SWAP doit être 2 fois supérieur à la quantité de mémoire vive de la machine.

mkswap /dev/sdaX

Formater en MS-DOS

mkfs.msdos /dev/sdaX

Formater les partitions Linux soit ext2 ext3 ext4, par exemple :

mke2fs -j /dev/sda4
mke2fs 1.44.5 (15-Dec-2018)
Discarding device blocks: done
Creating filesystem with 498073600 4k blocks and 124761600 inodes
Filesystem UUID: 965f9812-71f5-424b-bbe2-df936ff89e90
Superblock backups stored on blocks:
        32768, 98304, 163840, 229376, 294912, 819200, 884736, 1605632, 2654208,
        4096000, 7962624, 11239424, 20480000, 23887872, 71663616, 78675968,
        102400000, 214990848

Allocating group tables: done
Writing inode tables: done
Creating journal (262144 blocks): done
Writing superblocks and filesystem accounting information:
done

Même commandes :

mkfs.ext2 /dev/sdaX
mkfs.ext3 /dev/sdaX
mkfs.ext4 /dev/sdaX

Une fois la commande effactuée on peut monter manuellement la parttion formatée : mount /dev/sdaX /home

Pour que cette partition soit visible/monter au démarage il faut l'ajouter au fichier /etc/fstab

Ajouter au fichier /etc/fstab une ligne comme celle-ci :

UUID=965f9812-71f5-424b-bbe2-df936ff89e90 /home           ext4    defaults        0       2

Par contre la commande fdisk limite le partitionnement à 2 Teras.

Il faut utiliser la commande parted

Exemple de ligne de commandes avec parted

Lancer parted

Pour créer une partition de tout le disque dur :

(parted) select /dev/sda
(parted) mklabel gpt
(parted) mkpart primary 0% 100%
(parted) quit

Pour créer plusieurs partitions sur le disque dur :

(parted) mkpart primary ext4 1MiB 100GiB
(parted) set 1 boot on
(parted) mkpart primary linux-swap 100GiB 120GiB
(parted) mkpart primary ext4 120GiB 220GiB
(parted) mkpart primary ext4 220GiB 100%

Informations commplémentaires pour ceux ou celles qui ont une VM (Virtual Machine) :

Agrandir la taille d'un disque virtuel (Virtual Machine)

On agrandit l'image dique de 2 téras suppélementaires :

qemu-img resize /var/lib/vz/images/101/vm-101-disk-0.qcow2 +2T

Reduire la taille d'un disque virtuel (Virtual Machine)

On reduit l'image dique de 800 mégas :

qemu-img resize --shrink /var/lib/vz/images/101/vm-101-disk-0.qcow2 -800G

Informations commplémentaires pour ceux ou celles qui ont du RAID :

Utiliser mdadm si votre partition est en raid 1

En mode secours (rescue) pour accèder à votre disque RAID 1

Par exemple si vous souhaitez monter le RAID 1 des 2 disques /dev/sda1 /dev/sda2 dans/sur le repertoire /dev/md0

mdadm --create --verbose /dev/md2 --level=1 --raid-devices=2 /dev/sda2 /dev/sdb2

Puis monter normalement mount -t ext4 /dev/md0 /mnt/dir

Si vous rencontrer l'erreur suivante (comme quoi le système de fichier RAID en déjà actif)

mdadm: super1.x cannot open /dev/sda2: Device or resource busy
mdadm: ddf: Cannot use /dev/sda2: Device or resource busy
mdadm: Cannot use /dev/sdb2: It is busy
mdadm: cannot open /dev/sdb2: Device or resource busy

Vérifier le fichier cat /proc/mdstat pour voir les RAIDs montés en mode rescue.
Par exemple :

Personalities : [linear] [raid0] [raid1] [raid10] [raid6] [raid5] [raid4] [multipath] [faulty]
md2 : active raid1 sda2[0] sdb2[1]
      102398912 blocks [2/2] [UU]

md4 : active raid1 sda4[0] sdb4[1]
      5118912 blocks [2/2] [UU]

md5 : active raid1 sda5[0] sdb5[1]
      3798444992 blocks [2/2] [UU]
      bitmap: 0/29 pages [0KB], 65536KB chunk

Puis monter normalement mount /dev/md2 /mnt/dir

Liens sources d'informations :





Autheur de la page

LAB3W.ORJ

LAB3W.ORJ

  • Prénom : Olivier Romain Luc
  • Nom : Jaillet-ramey
  • Arrivé le mardi 19 octobre 1976 (1976/10/19 00:00)
    43 ans d'activité !

Firefox Nighlty

Nos amis de Framasoft s'intéressent à Mozilla et leur ont posé des questions à propos de Nightly : Firefox Night-club, entrée libre !






Valid XHTML 1.0 Strict CSS Valide !

ipv6 ready